Syndiquer 50% des employés publics
Tel est l’ambition de Salomé Tsogo, pionnière dans le mouvement syndical au Cameroun.
« Le syndicat ne doit pas seulement être une affaire des sociétés publiques », déclare Salomé Tsogo. Elle souhaite qu’au sein du gouvernement, les travailleurs se syndiquent à 50 %. Il suffit d’une volonté politique. Elle trace par ailleurs le parallèle entre syndicaliste et politique. Selon elle, le syndicalisme se prononce dans les questions politiques lorsque les droits du travailleur sont menacés par quelque décision de ce soit.
L’avant-gardiste est contente de son travail car. On compte aujourd’hui plusieurs femmes leaders syndicales, mais elles peuvent faire mieux ». L’ancienne cadre au MATGENIE, compte 37ans de service et une Quarantaine d’années d’action syndicale.  La syndicaliste engagée est la première femme secrétaire générale confédérale, Confédération camerounaise du travail (CCT). Elle est par ailleurs membre élue de la chambre de commerce et des industries du Cameroun.